Le circuit automobile de Gueux

flag-tgc-2.gif (6713 octets)


On ne peut parler de Gueux sans rappeler l'historique du circuit automobile. Gueux a été connue dans le monde entier, monde automobile et sportif, grâce au circuit. La première course automobile de la région a été organisée à Beine en 1925.
En 1926, le Deuxième grand prix de la Marne avait lieu à Gueux, ainsi que les douze heures de Reims. A l'époque, le circuit passait dans la commune de Gueux mais intéressait aussi les communes de Muizon, Thillois et Champigny.

Chaque année, l'importance de la manifestation grandit en fréquentation et en renommée. En 1930 par exemple, seront jumelés, aux courses, un rallye international avec 494 engagés et un concours d'élégance.150 000 spectateurs assistèrent aux deux journées filmées pour la première fois par la société Paramount.

C'est M. Roche qui fut la cheville ouvrière et le patron du circuit. en 1952, le nouveau tracé (que l'on peut suivre encore actuellement) et l'ensemble des installations sont inaugurés. Elles comprennent, le circuit, les tribunes couvertes et découvertes, les 10 pavillons, les passerelles, l'enceinte de pesage, les stands de ravitaillement, les promenoirs, les gradins de Thillois et de la Garenne, bloc-habitat, club-house, un camping-caravaning et les parcs de stationnement (23 à 25 000 voitures).

cosby.jpg (13370 octets) reims.jpg (17559 octets)

                                                                     

Si tous les grands noms de l'automobile et de la moto (marques et pilotes) ont connu les heures de gloire à Gueux, le cyclisme aussi a vu des réunions très intéressantes organisées, deux championnats de France, (1952 et 1960) et un championnat du monde (1958). Le championnat du monde eut des incidences sur la Région, il a permis, entre autres, de réaliser la route Méry-Prémecy, Germigny, Rosnay, à partir de chemins ruraux. A l'époque, certains élus critiquaient parfois cette réalisation et M. Roche avait dit "vous verrez, cette route servira plus tard". En effet, le car scolaire du regroupement pédagogique de Rosnay, l'emprunte huit fois par jour et certains usagers la trouvent même trop étroite.

Cliquer pour agrandir

circuit3.jpg (37194 octets) gueux10.jpg (28801 octets) gueux11.jpg (34885 octets)

Les dernières courses de vitesse eurent lieu en 1969, depuis la nature reprend peu à peu "ses droits".
Les nostalgiques y reviennent parfois, des Français bien sûr, mais aussi beaucoup d'étrangers, des Allemands et beaucoup d'Anglais, ils viennent prendre un "bol d'air", des photos ou tourner des films.

In English
boutus.jpg (1622 octets)

                                                          Article tiré de "Le District de Gueux" de J.C. Carnoye

      Album-photos, cliquer ICI

Retour